• Jour 17

    Mardi - Congé

           Aujourd'hui, c'est trop bien, c'est congé!  Le restaurant n'ouvrira par décision du conseil de moi-même.  

    Jour 17

    Oui, jour de congé et céréales et manutention de ce fichu frigo qui a attendu la nuit pour rendre l'âme, une fois de plus.

    Jour 17  

    Que va donc faire notre ami de son jour de relâche? 

     Tout d'abord un petit plouf...

    Jour 17

    Et ensuite un petit spa.

    "Euh un massage gratuit?!  Ca ne va pas bien, Môssieu!  C'est un établissement respectable ici!"

    Bien tenté, Florent. Dommage... mais il reste le sauna pour se détendre et c'est gratuit, dis donc. 

    Jour 17

               Florent est vite rejoint par deux sirènes.  

    Jour 17  

    Florent semble sous le charme.  Son regard ne trompe personne et effectivement, je dois avouer que la demoiselle, en face de lui, a de plantureux avantages.  Mais je ne me fais point d'illusion, de toute façon, fort est à parier que notre Florent va encore se sentir obligé de seriner ses histoires avec son Éva.

    Jour 17

    Effectivement, ça ne manque pas... et il poursuit même la jeune fille dans le couloir au point qu'un moment, agacée, elle finit par s'écrier.

    "Ecoute, si cette relation ne te satisfait pas, arrête tout.  Je ne vois pas ce qui t'en empêche."

    Euh l'amour...?

    Oh arrête, l'amour n'a rien à voir là-dedans!

    "Ah bon?!"

    Jour 17

    Ah et bien quand on parle du loup...  Et c'est encore pour se ficher de sa tronche ou quoi?  Ok, cette fois, Florent ne se débine pas. 

    Jour 17

     Eva veut le voir au Repaire, il ira au Repaire.  De toute façon, c'est là qu'il vit.

    Jour 17  

    Eva est à peine arrivée sur les lieux que Florent s'enflamme.  La conversation devient dramatique et quelques mots à peine sont audibles: ridiculiser, se moquer, exclusivité, investissement, fidélité, n' manque pas d'air... 

    Jour 17

     Eva s'en prend plein la tronche et lorsque Florent finit par se calmer, c'est d'une toute petite voix que la jeune fille geint:

    "Je voulais juste t'inviter à venir rejoindre la bande.  On avait envie d'aller danser, ce soir, et on aurait été content que tu viennes..."

    Jour 17  

    OK.

     Sitôt arrivé, Florent prend à témoin, comme d'habitude, tout le monde et n'importe qui, se lamentant de sa vie sentimentale.

    "Ecoute, gars, arrête de te prendre la tête.  Eva, elle est comme ça, tu fais avec, c'est tout. Ou tu la laisses."

    Jour 17

    Oh mais qu'est-ce qu'elle est belle!

    Jour 17

    Mais non, elle n'est pas si belle.  Puis pitié, quoi!  Qu'il arrête... ça va finir par m'énerver, c'tte histoire.

    Allez zou, je sens qu'il a besoin d'un coup de main, ce jeune homme. 

    Jour 17

    Voilà, ça c'est fait.  Ouf!   

    "Tu vas me regretter, Florent."

    Jour 17

    Oh ne tire pas la tronche, je suis sûre que non!  Allez, Florent!  C'es pour ton bien!

    Jour 17

    Ah et bien tu vois?  Qui qu'avait raison?  Tu te sens soulagé, non, finalement?  Ouiiais...  c'est sûûr...!

    Jour 17

    Tu verras, demain, tu n'y penseras plus...

    Jour 17

    « Jour 16Jour 18 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :