• Jour 24

    Mardi

    Direct, ce matin-là, en découvrant la mine de Florent, j'ai douté.  Oui, j'ai douté, j'avoue.  Cette langueur n'était pas de bonne augure et j'aurais dû - mais pourquoi ne l'ai-je pas fait? - reporter la quête de l'âme sœur à un autre jour.  On devrait toujours écouter son instinct.  Toujours.  Bref, c'est lamentable mais voilà donc le récit d'une journée perdue.

    Jour 24

                        "Vous voyez, toute la journée, j'ai cherché.  Oui, cherché parce que je dois trouver une femme. C'est urgent, il paraît... " 

    Jour 24

                            "Mais moi, voyez, je n'ai pas tellement envie.  Ce n'est pas que je ne suis pas emballé d'avoir une femme à la maison... mais si, en fait, je ne suis pas emballé par l'idée."

    Jour 24

                          "Moi, ce que j'aime, c'est faire ce que je veux: lire si je veux lire, regarder les papillons si je veux regarder les papillons, faire ma popote si je veux faire ma popote..."

    Jour 24

                     "Oh ce n'est pas ça, j'y ai mis du mien... Dès ce matin, j'ai tenté l'aventure... mais bof quoi!" 

    Jour 24 

    Jour 24  

                             Mouais, bof.  En fait, c'est râteau sur râteau qu'il s'est pris mon joli cœur.  Du coup, son vœu est exaucé et c'est seul ce soir qu'il se couche, puisque c'est se coucher qu'il veut.

    Jour 24

                              Vivement qu'il reprenne le boulot demain, ça me changera les idées.

     

     

    « Jour 23Jour 25 »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:43

    Rhooo... mais c'est qu'il a un état d'esprit de vieux garçon, notre Florent !!! winktongue Je crois que c'est foutu pour lui... sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :