•  Mercredi

                    Mais qu'est-ce qui peut mettre notre ami de si belle humeur de ce bon matin?

     

    Jour 11 - mercredi

                    Pourtant, il y a encore des déchets à trier, du yaourt à manger... mais bizarrement, la sérénité semble au rendez-vous.  

    Jour 11 - mercredi 

                           Florent a décidément ravalé son amertume de la veille et satisfait ses employés d'une augmentation de ci de là, d'un encouragement, de félicitations.  Un sacré chef se cache ici, c'est beau!  C'est beau mais est-ce raisonnable?  Hum?

    Jour 11 - mercredi

                                 Et voilà que le sort décide de faire son entrée; ou plutôt, la mort.  Quelle était donc la probabilité que ces deux-là décèdent exactement au même moment, dans le restaurant de Florent?  Non mais franchement, la faucheuse en plein resto: il y a mieux pour mettre de l'ambiance.  Mais pourquoi le destin s'acharne-t-il de la sorte sur notre pauvre challenger?

    Jour 11 - mercredi 

                              Et bien, à s'acharner ainsi le destin n'en retirera aucune satisfaction.  Ce qui aurait pu tourner à la catastrophe, finalement se termine mieux.  Les clients ont dû trouver une saveur plus particulière aux plats, au lieu, au service... après ces décès?  

    Quoi que ce soit, je ne vais pas m'en plaindre et le Repaire termine sa journée à nouveau à cinq étoiles!  

    Jour 11 - mercredi

    Jour 11 - mercredi

                      Et ce soir, quel plaisir de découvrir Florent, les yeux emplis d'étoiles.  Une journée riche en émotions qui lui permet sans doute de relativiser la misère de son existence; c'est qu'il deviendrait philosophe, notre ami.

    Jour 11 - mercredi

                            

     


    3 commentaires
  •  Jeudi

                Un petit agacement, ce matin.  C'est vrai que découvrir ses toilettes puantes à peine le pied posé sur le sol, ça peut ruiner la plus belle des humeurs.

    Jour 12 - Jeudi

                          Au bout de sa vie, ne pouvant se débarrasser des odeurs nauséabondes des canalisations, Florent décide de vivre sa journée à l'envers.  Il commencera pas se changer un peu les idées.

                         Pour une fois, j'avoue, c'est ce qu'il y a de mieux à faire.  Puis, peut-être verra-t-il Éva?  Celle-ci a vraiment le don de booster notre ami, c'est vrai.

    Jour 12

    "Fais péter les chips, patron..."

    Jour 12 

                      Et non, Éva n’apparaît pas et Florent termine ses chips en silence, les yeux fixés sur la chaîne du sport.  La télé... Il aimerait bien en avoir une aussi, Florent.  Il paraît que la télévision pingouin n'est pas si chère....

                           La journée au boulot, tout le monde se traîne, de miséreuses humeur et façons.

    Jour 12 

    *pardon pour la mauvaise qualité de l'image ci-dessous: il paraît évident que l'émotion a dû brouiller l’œil de mon ordi

    Jour 12

    Et fin de journée, les chiffres tombent: c'est la catastrophe: le restaurant est en perte : 107 sous.  Oh misère...

    Jour 12 

                    Florent se couche, absolument pas troublé par cette catastrophe intersidérale.  A chaque jour suffit sa peine, semble-t-il me dire dans un ronflement, après avoir ricané au-dessus de ses céréales.

                      Je me demande si toute cette histoire ne lui a pas fait perdre la tête, moi, à Florent.


    1 commentaire
  • Vendredi

        Et bien nous y voilà.  Il va falloir affronter le problème, sans se voiler la face et de bon matin.

    Jour 13 

    Jour 13

    Jour 13

     

    Florent aimerait beaucoup transférer de l'argent de son foyer mais il n'a pas un penny sur son compte (puis c'est interdit aussi)... alors il doit se résoudre à se séparer d'un objet de décoration: le petit meuble juste à côté de la desserte.  Adieu, petit bonhomme en bois, tu étais si vaillant mais nous n'avons pas le choix.

    Jour 13

     Et zou, revenu dans le bleu, le compte est bon et la journée peut commencer.

    Jour 13 

    A nouveau, Manon fait des siennes, tire la tronche et réclame une promotion, entrainant dans son sillage la petite cuisinière, bien moins discrète à présent, c'est sûr.

    "Mais j'ai même dû revendre les pots de fleurs, Manon.  Comment veux-tu que je vous augmente toutes les deux?" 

    Jour 13

    Jour 13 

    C'est en furie que toutes deux quittent les lieux.  Mais quoi?  Quand on n'a pas le choix, on n'a pas le choix!  Même si le restaurant de Florent est coté à cinq étoiles, la preuve en est qu'il est encore loin d'être rentable.  Ne nous voilons pas la face, ce qui mange les bénéfices, c'est bel et bien les salaires et les matières premières malgré les réductions des coûts de ces derniers et la vente excédentaires des denrées.  Pffiou...  

    Jour 13

     

    Jour 13

     

    Jour 13

     Ah une éclaircie dans la vie monotone de Florent!  C'est Eva qui débarque au repaire.

    Jour 13

     "Quel plaisir de te voir ici."

    "Euh, c'est toi qui m'as invitée, Florent. On va danser?"

    Jour 13

    Euh, oui, il n'a pas grand'chose d'autre à  proposer, notre ami. 

    "Ok, allons danser"

    Et plus si affinité, à ce que je constate...Hum!

    Jour 13 

    Bonne nuit, Florent.

    Jour 13

     


    votre commentaire
  • Samedi

                 Oh quelle belle journée!  Et admirer le soleil se lever au-delà de la mer, j'adore.  

    Jour 14

                    La beauté du jour porte ses fruits, je crois même avoir vu Manon sourire.  Si ce n'est pas beau, ça!  Et notre ami, l'hôte, note sous barbe que cette fois, Vladimir Gothik est là avec son épouse.  Mauvaise langue, ce n'est pas la première fois.

    Jour 14

    Et comme il se doit, c'est en fanfare que se termine cette magnifique journée de travail.  Cinq étoiles.  J'en rougis de bonheur.  Je m'y habituerais presque. 

    Jour 14

    Jour 14

     Ce soir, la mine de Florent ne laisse planer aucun doute.  Notre ami a décidé, cette fois, non pas d'inviter sa belle mais de débarquer chez elle.  Et pourquoi pas?  Des fois qu'elle ait un lit confortable et un frigo bien rempli?

    Jour 14

     Oula... Eva n'a pas l'air hyper ravie de voir débarquer chez elle son amant sans prévenir.

    Jour 14

     C'est l'heure des mises au point.  Non, Eva ne souhaite pas s'engager dans une relation "sérieuse" avec Florent.  Non, cette nuit, dormir chez elle, c'est impensable.  Décidément, Florent ne la comprend pas et ne comprend pas ses envies.  C'est vraiment dommage et oui, elle en est sûrement désolée, ...

    Jour 14

     Le cœur lourd et le visage grimaçant, Florent regagne son repaire.  Mon petit doigt me dit qu'il va falloir prendre des décisions, mon cher Florent.  Et je ne suis pas certaine que celles-ci soient indolores pour toi.

    Jour 14


    3 commentaires
  • Dimanche

                     Aujourd'hui, c'est dimanche.  La nuit porte conseil et Florent décide d'investir encore dans son établissement auquel il ne cesse de croire.  Jour après jour.  Avec obstination.

    Jour 15 

    Quatre nouveaux couverts pourront donc être ajoutés au service du jour.  Une façon, pense Florent, de booster les résultats.  Il est temps vraiment, d'appuyer sur la pédale d'accélération, s'il veut un jour avoir un chez lui digne de ce nom.  Je suis assez d'accord avec lui.  

    Jour 15 

    Il y a toujours autant de monde au Repaire, c'est plaisir de constater à quel point, tous et chacun se pressent aux portes de l'établissement.

    Jour 15

     L'affaire est belle, le compte reste dans le vert et cinq étoiles continuent à étinceler.  Malgré tout, il ne semble pas que le nombre de places disponibles joue réellement dans le nombre de clients servis.  Et ça, c'est un constat affligeant.

    Jour 15

    Jour 15

    Jour 15

     Mais ce soir, une question intéresse notre Florent...  Depuis combien de temps n'a-t-il plus vu la redoutable critique gastronomique?

    Jour 15

    Ni une ni deux, Florent l'appelle.  

    "Quel plaisir, Monsieur Lol, de passer une soirée avec vous, en tête à tête."

      Euh, on ne va pas se monter le bourrichon, hein, ma p'tite dame!  On calme ses ardeurs immédiatement, s'il vous plaît.

    Jour 15 

    Il n'empêche que Florent passe une soirée très agréable et très entouré.

    Jour 15 

    La dame lui glisse bien l'une ou l'autre petite remarque aguicheuse et certains de ses regards pourraient laisser à penser que... mais non, c'est en toute amitié que Florent a voulu rencontrer cette dame qui, comme lui, apprécie la gastronomie.  Ça fait du bien de partager une même passion.

    Jour 15 

    Le regard énigmatique que lui lance la critique me laisse songeuse.  Est-ce de l'admiration?  de l'amitié? un brin de regret?

    Jour 15

     Quoi que ce soit, Florent se couche le sourire aux lèvres, ce soir.  Et ça, ça me va. 

    Jour 15


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique