• Mardi

                    Nouveau rituel du matin pour Florent: les sandwiches au fromage fondu concoctés par Caroline bien sûr pour lesquels notre ami ne tarit pas d'éloges.

                   "Tu es sans conteste la reine du sandwich au fromage fondu, mon amour."

                    "Flatteur, va!"                 

    Jour 31

     "Que vas-tu faire de ta journée?"

    Caroline rit doucement.

    "J'ai déja astiqué les toilettes et la douche...

    Jour 31

                                                   .... Je pense qu'il ne faut pas abuser des bonnes choses.  Trop de fun tue le fun.  Je crois que je vais m'ennuyer un peu devant la télévision, aller me promener, jouer un peu sur mon portable pendant que tu vas te tuer à la tâche, mon amour, au repaire."

    "Super!"

    Voilà, voilà...  Une petite vaisselle, un gros câlin...

    "Courage, ma chérie."

    "T'inquiète, je serai super courageuse en t'attendant."

    Jour 31 

    C'est donc le coeur léger que Florent peut se rendre à son travail, pour s'y tuer à la tâche, comme prévu.  Euphorique, toujours, il ne peut s'empêcher de clamer à longueur de journée à ses employés:

    "Allez, les filles, c'est pour Gary qu'on bosse là!"

    Et aux clients:

    "Je vais avoir un fils.  Gary, il s'appelle." 

    Jour 31

    Bref, à force de saouler tout le monde, j'ai l'impression que les résultats du restaurant stagnent quelque peu.  Encore quatre étoiles et une demie au compteur, ce soir.  Mais bon...  au moins, il ne rétrograde pas. 

    Jour 31

    Jour 31

     

     Une dernière vaisselle avant de rentrer.

    Jour 31

     Et hop, une petite soirée cocooning à la maison, devant la télévision, ça fait toujours plaisir.

    "Ecoute, Gary, ce qui passe à la télévision, là, c'est le tube de l'été..."

    Oui, il parait que c'est important de parler au bébé quand il est dans le ventre de sa mère.  Ça, il le sait, Florent!

    Jour 31 

    Mais Caroline a l'air ailleurs.

    "Qu'est-ce qui se passe, mon amour?"

    "Je voudrais un chevalet."

    Ah les envies de femme enceinte.  Florent n'hésite pas un instant: ce que femme veut...

    Jour 31

    Et il ne le regrette pas.

    Jour 31


    votre commentaire
  • Mercredi

     

    Oasis spring s'éveille doucement.

    Jour 32

    Et sans bruit, Florent se lève.  

    Jour 32

    Il ne veut pas déranger sa compagne qui a eu bien du mal à trouver le sommeil hier soir.  Et jusqu'à tard, elle a travaillé à son chevalet, fraîchement acheté.  C'est pour décorer la chambre de Gary qu'elle peint ces peintures. 

    Jour 32

     Florent trouve l'idée charmante.  Et c'est ce  à quoi il  pense, ce matin, en mordant à pleines dents dans le succulent sandwich au fromage fondu qu'il a trouvé ce matin au frigo.

    Mais soudain une idée fugace surgit et une angoisse l'étreint: de quelle chambre parle Caroline?  Dans leur petite heaumière, il n'y a pas de chambre pour Gary.  C'est bien trop petit. Florent comptait installer leur fils dans le salon, lui.

    Jour 32

     Mais ouf, une idée fugace est et reste fugace et celle-ci disparaît aussi vite qu'elle est venue, entraînant sa sœur, l'angoisse.

    C'est donc d'un pas léger que notre ami, libre de toute pression se rend au travail sans s'attarder  plus avant sur cette histoire qu'il a déjà oubliée. 

    Jour 32

     Aujourd'hui, ce n'est pas une flippante critique gastronomique que le Repaire reçoit mais quatre!  Ils sont venus en groupe, dis donc.  

    Jour 32

    Les avis sont mitigés et une fois de plus, Florent se retrouve avec un peu moins de cinq étoiles.  Malédiction!

    Jour 32

    Jour 32

    Ce soir, Florent retrouve sa belle Caroline au bord de la falaise pour partager avec elle un doux moment.  Le bonheur d'être à deux en attendant l'enfant.

    Jour 32

    Je suis d'accord, c'est un peu comme profiter du calme avant la tempête, ils ont raison.

    Jour 32

    Mais quiiiiwwkkk... Florent manque s'étouffer en découvrant le plat que lui a cuisiné sa compagne ce soir.  Des pâtes au fromage?  C'est quoi, c'tte affaire? Qu'est-ce qui se prépare ici?  Le regard de Caroline n'a rien d'engageant ou je me trompe?... Pourtant, la soirée fut belle, non?

    Jour 32

     

     


    1 commentaire
  • Jeudi

               Ce matin, au repaire, Florent, même si personne n'a l'air de lui prêter attention à une grande nouvelle à annoncer au monde entier!

               "Ecoutez-moi, mes amis."

    *il ne doit pas avoir beaucoup d'amis par ici*

    Jour 33

                           "Cette nuit, peu après avoir mangé un plat de macaronis au fromage, ma compagne, Caroline a ressenti de grandes douleurs au niveau de son gros bidon.  Elle était en joie: Gary allait arriver!" 

    *elle hurlait plutôt : non, non, non, toi, tu restes où tu es.  Je ne suis pas prête du tout du tout*

    Jour 33 

                           "N'écoutant que mon courage, je pris les choses en main et déterminé, je l'ai conduite à l'hôpital." 

    Jour 33

     "Caroline et moi fûmes héroïques!"

    *pensée aux infirmières*

    Jour 33

     "Bref, mes amis, voici voilà la grande nouvelle: Gary est né cette nuit!"

    Jour 33

    "... mais pas seulement."

    Jour 33

    "Caroline et moi sommes heureux, très heureux aujourd'hui, doublement heureux puisque Gary a rejoint notre foyer, accompagné d'une petite miss que nous avons appelée Mel'" 

    Jour 33 

    La nouvelle fut un si grande surprise qu'elle terrassa Lucie, l'une des cuisinières. 

    Jour 33 

    Heureusement, jamais la mort ou le décès de qui que ce soit n'a empêché le Repaire de tourner,  de servir ses clients et ce serait même plutôt de bonne augure.

    Jour 33

     

     Hé! Hé!  

    Jour 33

    Jour 33

    Et disons les choses, ce résultat me plait beaucoup à l'heure où Florent se retrouve père de jumeaux.

    Florent doit suivre la même idée que moi au vu du sourire qui se peint sur ses lèvres en cette fin de journée.

    Jour 33

     Une chambre?  Une chambre?  Cette idée fugace devient moins fugace...


    3 commentaires
  • Vendredi

     

     Le matin, à présent, c'est par des cris et des hurlements que Florent est réveillé.  Mel' est la plus douée des deux pour cela.

    Jour 34

            "Florent, ça ne peut pas durer comme ça: il faut une chambre pour les enfants.  Et insonorisée, la chambre."

             "J'y pense, j'y pense", répond de bonne grâce notre Florent.  Même s'il sait que le problème restera le même, il faudra quand même se lever pour nourrir les jumeaux... sauf qu'il y aura, vraisemblablement, plus de chemin à faire de la chambre à l'autre chambre que de la chambre au salon.  Mais prudent, il préfère ne rien dire, incertain que les hormones de Caroline aient fini de jouer au yo-yo émotionnel.

    Jour 34

     Moins préoccupé par l'état émotionnel de ses employés, Florent braille à tout va dès son arrivée au Repaire.

    "Et ça hurle, et ça hurle par deux et multiplié par deux...  Les bébés, c'est nul."

    Ah bah, il fallait y penser avant, semble être l'avis unanime des filles, quelque peu exaspérées par leur patron et ses états d'âme. 

    Jour 34

                      Heureusement, très vite, les clients se pressent, affamés de bonne cuisine.  Jamais les filles n'avaient été aussi efficaces.  Tout plutôt que de croiser leur patron et lui laisser le temps de geindre. 

    Jour 34

     La fin de journée arrive très vite dans ces cas-là.

    Jour 34

     Florent n'hésite pas un instant.  

    Jour 34

    Ça va, les comptes du restaurant restent au vert.

    Jour 34

    Le temps d'une partie de baby foot en toute décontraction...

    "Quoi?  quoi?  Qu'est-c' t'as à me regarder comme ça?"

    Jour 34

     Et hop! Au revoir petite cabane:

    Jour 34

    Bonjour, la chambre pour les petiots!

    Jour 34

    En revanche, toujours pas de sandwiches au fromage fondu...  C'est quoi l'embrouille, encore?


    2 commentaires
  • Samedi

      C'est à peu près souriant que Florent arrive au Repaire ce matin et à peu près en pleine forme; à croire qu'il est possible de s'habituer aux cris des bébés et aux biberons à donner en pleine nuit.  S'il n'y avait les mauvaises langues pour lui répéter à longueur de journée: "Petits enfants, petits problèmes... Grands enfants, grands problèmes", il serait presque serein, notre ami. 

    Jour 35 

    En tout cas, la journée file et passe en un clin d’œil.  

    Jour 35

     

    Jour 35

    Jour 35

    Alors que Florent s'est installé tranquillement sur le divan, à déguster un bon sandwich au fromage fondu qu'il a trouvé tout perdu au fin fond du frigo, ...

    Jour 35

    ... son ami, Don, lui envoie un message.

    Jour 35

    "Oh oui, oh oui!", s'écrie Caroline qui est une vraie machine à danser et en a assez, parait-il, de ne servir qu'à donner à manger aux uns et aux autres.  OK, de toute façon, je ne vois pas trop ce qu'aurait pu dire d'autre notre ami. La soirée aurait pu tourner à la débâcle: Éva est dans la place et défie à la danse Caroline;à moins que ce ne soit l'inverse.  Mais contre toute attente, c'est devant les photos des jumeaux que les deux femmes enterrent la hache de guerre.

    "Non, mais regarde comme elle est trop mignonne quand elle hurle à plein poumons..."

    Jour 35

    Cette belle journée se termine de la plus tendre des façons.

    "Merci, mon amour.  T'es le meilleur." 

    Jour 35 

    Ce n'est pas faux.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique