• Semaine 2.3.

     

    "Mamie?  ' a va pas? Mamie aime pas?  Mamie 'veut  'tits pois de Candy?"

    La nouvelle est tombée cette nuit.  Un appel...  Une voix troublée et l'annonce.

    "Julius est décédé, je pensais que vous aimeriez le savoir."

    Emilie savait déjà crier tout bas, elle ignorait qu'elle pouvait aussi hurler en silence.  La vie vous apprend de ces choses...

    Semaine 2.3.

    Les filles Lol, elles, ont une façon bien différente d'aborder le décès de leur père.  Cassie est accablée de chagrin, Biloute, elle, point du tout.  Et comme toujours, cette dernière se montre incapable d'empathie.

    "Tu vas te ressaisir, oui!?  Ce n'est pas comme s'il en avait eu quelque chose à faire de nous.  Cassie... arrête de chouiner sur un homme qui ne valait pas un kopeck.  Il s'est fichu de la tronche de notre mère toute sa vie et il n'en avait rien à caler de nous."

    Semaine 2.3.

    Ce n'est pas faux.

    "On n'a même pas pu aller à l'enterrement, Biloute."
    "On n'aurait pu que je n'y serais pas allée!  Te donner en spectacle, c'est une seconde nature chez toi ou quoi?!  Tu n'as donc aucune dignité, ma parole!  Regarde-moi quand je te parle, Cassie!" 

    Semaine 2.3.

     Pauvre Cassie.  Il faut se rendre à l'évidence, ce père indigne, elle l'aimait sans doute.  Afin de se consoler de sa tristesse...

    "Euh, c'est quoi, ça?  Tu as décidé de repeupler le monde entier?  Tu te lances dans l'élevage de nains?"

    Semaine 2.3.

     Il faut dire qu'en matière de nains, Biloute s'y connaît un brin.

    "Je ne comprends pas pourquoi tu fais la tronche, Candy.  Tu voulais des petits frères... on t'offre des petits frères.  Ils sont sympas, ces gnomes.  Fais un effort et dis à maman qu'elle a eu une superbe idée."

    Semaine 2.3.

    Candy n'est pas de mauvaise composition et tente le tout pour le tout. 

    "Allez, les gars, à t'ois, ' lève le pied d'oit."

    Semaine 2.3.

    Malheureusement, ces petits frères sont loin d'être à la hauteur. 

    "Ils sont nuls mes tits f'è'es..."
    "Tu veux des vrais petits frères, c'est ça, Candy?  Tu veux que maman n'ait plus de temps pour toi? Qu'elle t'oublie complètement?  C'est ça que tu veux?"

    Semaine 2.3.

    "Allez, fais un bisou à maman et n'en parlons plus."

    Semaine 2.3.

    "' y a pas de choix, Beu'geu...  'faut fai' avec les nains; sinon maman jette Candy aux oubliettes."

    Semaine 2.3.  

    Oh!  Mais qu'est-ce qui se prépare ici?

    Semaine 2.3.  

    Mais oui, mais oui.  C'est déjà l'anniversaire de Candy.

    Semaine 2.3.

    Semaine 2.3.

     Mais qu'est-ce qui se prépare ici?

    Semaine 2.3.

     Mais oui, mais oui... la machine à cloner ...

    Semaine 2.3.  

    Semaine 2.3.

    Celle-ci n'est pas encore au top; mais Biloute progresse et travaille sans relâche.

    Semaine 2.3.  

    Mais qu'est-ce qui se passe ici?

    Semaine 2.3.  

    Mais oui, mais oui... La neige a recouvert de son blanc manteau les rues et squares, annonciatrice de l'arrivée imminente du père Hiver.

    Semaine 2.3.  

    "Et si nous allions fêter ça à Granite Falls?  Qu'en penses-tu, mon amoureuse?"
    "Quelle merveilleuse idée, mon amoureux."

    Semaine 2.3.  

    Et hop, ni une ni deux ni trois, nos amis se retrouvent au milieu de nulle part.  Ils ont invité Cassie, sa fille et son chien.  Était-ce vraiment une bonne idée, le chien semble bien malade et Cassie sur le point d'accoucher quand même.

    Semaine 2.3.  

    "Serre les fesses, Cassie.  Tu ne vas quand même pas gâcher la fête du père hiver avec tes bêtises.  On sort couvert, Cassie, on sort couvert.  Que cette histoire te serve de leçon."

    Semaine 2.3.

     En parlant de gâcher la fête, Biloute ne savait pas à quel point son intuition était bonne.

    Semaine 2.3.

    Pauvre Burger... 

    Semaine 2.3.

    Semaine 2.3.

    Pauvre faucheuse...

    Semaine 2.3.

    Semaine 2.3.

     Et lorsque apparaît le père Hiver, Biloute le questionne:

    "T'as apporté de beaux cadeaux, papa Hiver?"
    "Ho, ho, ho...", rit le vieillard, avec bonhommie.  "Est-ce qu'on a été sage par ici?"
    "Sages?  Non mais oh! toi-même.  Cela ne te regarde pas.   Est-ce que je te demande la couleur de tes chaussettes à toi?  File les cadeaux et dégage.  Tu te crois où, papa Hiver?  Et regarde-moi quand je te parle...!  Je ne le répéterai pas."

    Semaine 2.3.

     Candy n'en croit ni ses yeux ni ses oreilles.

    Semaine 2.3.

    Sa maman, oui, oui, met la pâté au père Hiver. 

    Semaine 2.3.  

    Semaine 2.3.  

    Mais c'est quoi, cette mère de pacotille?  Candy est au bout de sa vie et on la comprend.

    Semaine 2.3.  

    De retour à la maison, Emilie ne peut s'empêcher de couver sa petite fille d'un regard plein de pitié.  Elle est si désolée d'avoir engendré un monstre tel Biloute.

    Semaine 2.3.  

    Mais l'heure n'est plus au regret.

    "Mes chers amis, je pars..."

    Semaine 2.3.

    Semaine 2.3.  

    En rentrant du boulot, Biloute découvre l'affaire.

    "T'as pas vu passer une faucheuse, Candy?"
    "Maman, il faut que tu arrêtes de voir le mal partout."
    "Puisque je te dis que ça sent la mort ici..."

    Semaine 2.3.

    Trouvée!  Biloute, croyez-moi, l'a vraiment mauvaise.

    "C'est une blague?  Tu me piques maman alors que je n'ai même pas encore accouché de mon second enfant ...?  et qui c'est qui va s'occuper des couches et du pot?  Hum?  Toi peut-être?" 

    Semaine 2.3.  

    Et à nouveau, sous le regard de cette pauvre Candy - et dans l'indifférence totale du Patou-lou-lou-d'à-Biloute-pour-toujours - sa mère se jette sur la faucheuse.

    Semaine 2.3.

    Quelque temps plus tard, tranquillement installée à siroter un petit thé menthe,  Patou-lou-lou sourit.

    "Alors comme ça tu parles à la faucheuse d'avoir un second enfant sans m'en avoir causé avant?"
    "Tu es jaloux?"
    "C'est bien possible."
    "Oh mon amour, tu es si merveilleux."
    "Non, c'est toi, ma Biloute."
    "Non, c'est toi."
    "Puisque je te dis que c'est toi."
    "Non, c'est toi..."

    Semaine 2.3.

     à la semaine prochaine

    « Semaine 2.2.Semaine 2.4. »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Juillet à 13:50

    Oh là là, je meurs de rire à chaque nouveau chapitre "Pauvre burger... Pauvre faucheuse..." Je passe toujours un super moment à lire les péripéties incroyables de cette famille qui marche sur la tête. Je me sens quand même un peu mal pour la pauvre Candy qui grandit parmi ces fous alors qu'elle n'a rien demandé.
     J'ai vraiment hâte de lire la suite et de les retrouver!

      • Jeudi 26 Juillet à 00:18

        PrincesseSey,

        Je suis ravie si les péripéties de cette famille t'amusent.  Merci merci ♥♥

        Pour Candy, c'est sûr que ce n'est pas facile; mais j'ai confiance en elle, elle va se débrouiller.

    2
    Mercredi 25 Juillet à 14:19

    Quel plaisir de retrouver ton écriture ! ^^

    Bon, Biloute n'avait pas tout à fait tort quand aux sentiments de leur père. Maintenant il y a l'art et la manière de le dire que visiblement elle n'a pas.

    Et sinon la bagarre entre la bagarre et la faucheuse m'a bien fait rire. Biloute ne doute jamais de rien ! Mais par contre, pauvre Candy qui se rend compte de vraiment qui est sa mère. Je me demande ce que cela va donner à l'adolescence...

    Et Emilie qui part pour le grand voyage dans l'indifférence générale ou presque...

    Quand à Patou-lou-lou-d'à-Biloute-pour-toujours, j'hésite encore pour fou - abruti ou alors, il sait très bien ce qu'il se passe et, afin d'éviter la colère de Biloute, ne voit et n'entend que ce qu'il l'arrange.  Je réserve encore mon avis...

    Donc un autre enfant en préparation ? Le pauvre....he

    Vivement la suite ! On s'amuse trop par ici !

      • Jeudi 26 Juillet à 00:23

        Agathe,

        rooh merci ♥♥

        Biloute n'est ni gentille ni diplomate et tout l'agace :gggrrr  Ce n'est pas un personnage très sympathique en fait même si elle m'amuse beaucoup :D

        Emilie :(  cela restera pour moi un regret de ne pas avoir eu l'occasion de lui donner une belle histoire d'amour :/  mais bon, c'est le jeu :o

        Quant à Patou-lou-lou, moi non plus, je ne sais pas encore s'il est fou, abruti ou les deux à la fois :o  ou si au contraire, le comportement de Biloute l'indiffère ou l'arrange... :o

        Pour le second enfant, je pense qu'il est temps, effectivement.

        Encore merci merci ♥♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :